Jésus est le Christ, le Fils du Dieu Vivant!

Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.

Aujourd’hui nous fêtons la chaire de Saint Pierre. Si nous assimilons la chaire à la tribune d’où le prédicateur s’exprime, je pense qu’il faut aller plus loin et comprendre le sens sacré de l’enseignement de l’Évangile par notre Père qui est aux Cieux au moyen de l’Esprit Saint! …

La chaire de Saint Pierre serait donc la relation mystique qui permet à la Trinité de s’exprimer par les Évangiles. Ainsi par nos âmes nous sommes tous les fils et filles de notre Père, le Dieu Vivant! Par le Mystère de la Création, nous sommes tous les gardiens du Miracle de la Vie. Ainsi notre premier devoir c’est d’accepter que toute vie est sacrée et qu’il nous faut la respecter. Nous, les humains, ne sommes pas les propriétaires de la Vie. Notre propre vie nous devons tous la rendre. Et pour chacun des êtres humains vivants, du premier au dernier, la mort est l’examen de passage pour l’Au-Delà! La chaire de Saint Pierre serait donc la nouvelle forme de coopération induite par Jésus pour élever l’engagement réciproque et le focaliser sur le fait que nous sommes tous enfants de Dieu! …

Hélas, depuis Judas, l’apôtre félon, nous savons que les enfants de Dieu peuvent se perdre par le Mensonge! Et le pire des mensonges pour l’être humain, c’est de se croire propriétaire de sa propre vie. De ne pas vouloir accepter d’être en transit dans un monde qui passe, pour en sortir par la mort, qui elle aussi n’est qu’un passage! Vouloir tout posséder conduit au suicide de l’enfant de Dieu que nous sommes! La mort reste un passage, qui nous libère de ce monde! Mais pour aller où? Le néant pour les athées: vide absolu ou plus rien n’existe!!! Je voudrais bien y croire pour ne plus souffrir dans ce monde où je passe. Et si l’acceptation de cette souffrance était le fil qui me relie à l’Au-Delà! Seule la souffrance peut nous faire bien comprendre la valeur de la Vie! Et que la Vie nous est donnée, et que nous ne devons jamais vouloir nous l’approprier. Au contraire nous devons vouloir la donner, encore et encore, jusqu’à notre propre vie, pour la Joie du travail bien fait jusqu’à notre dernier instant dans ce monde. …

Méditons la Parole d’aujourd’hui:

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE

« Moi qui suis ancien et témoin des souffrances du Christ » (1 P 5, 1-4)

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés,
    les anciens en fonction parmi vous, je les exhorte,
moi qui suis ancien comme eux
et témoin des souffrances du Christ,
communiant à la gloire qui va se révéler :
    soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ;
veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré,
selon Dieu ;
non par cupidité mais par dévouement ;
    non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés,
mais en devenant les modèles du troupeau.
    Et, quand se manifestera le Chef des pasteurs,
vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 22 (23), 1-2b, 2c-3, 4, 5, 6)

R/ Le Seigneur est mon berger :
rien ne saurait me manquer.
 (cf. Ps 22, 1)

Le Seigneur est mon berger :
     je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
     il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
     et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
     pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
     je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
     ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
     devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
     ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
     tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
     pour la durée de mes jours.

ÉVANGILE

« Tu es Pierre, et je te donnerai les clés du royaume des Cieux » (Mt 16, 13-19)

Alléluia. Alléluia. (Sauf en Carême : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi !)
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Alléluia. (Sauf en Carême : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi !)   (Mt 16, 18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe,
demandait à ses disciples :
« Au dire des gens,
qui est le Fils de l’homme ? »
Ils répondirent :
« Pour les uns, Jean le Baptiste ;
pour d’autres, Élie ;
pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit :
« Tu es le Christ,
le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit :
« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas :
ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela,
mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare :
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux :
tout ce que tu auras lié sur la terre
sera lié dans les cieux,
et tout ce que tu auras délié sur la terre
sera délié dans les cieux. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :